Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Développement durable

Pour éviter les collisions avec la faune

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 décembre 2018

La DIR MC, en partenariat avec la DREAL Auvergne Rhône-Alpes, a souhaité évaluer les impacts de son réseau routier en confiant une étude sur la fonctionnalité écologique de l’A75 en Auvergne au CEREMA.

Ce rapport, livré en 2014, a identifié des zones de collisions avec la faune et proposé des aménagements pour permettre le passage de la faune. La DIRMC a souhaité approfondir cette thématique en partenariat avec le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) Clermont-Dômes sur le CEI de Massiac.

Les agents du district centre répertorient, au cours de leurs patrouilles et au moyen d’une fiche-terrain, les espèces impactées, la date, l’heure et la localisation de la collision. Ces données sont ensuite envoyées au CPIE pour analyse.

La coopération efficace des agents du CEI a permis de recenser, d’avril 2017 à février 2018, 75 animaux essentiellement des renards, chevreuils, mustélidés, chouettes, hiboux. Le CPIE a donc dressé une cartographie des collisions et proposé des pistes d’actions à la DIR MC. Il a été décidé de procéder à du piégeage-photo pour conforter les données collectées.

En effet, la démarche est engagée pour 3 ans : la première année est une phase l’observation, la deuxième une phase d’actions et la troisième une phase d’évaluation.

La DIR MC a acté l’élargissement de cette démarche à 3 autres CEI (Saint-Flour, Saint-Chély-d’Apcher et Antrenas) pour, à terme, avoir un diagnostic sur l’ensemble de son réseau et donc mieux « maîtriser » la mortalité de la faune par collision et la sécurité des usagers.

Cette démarche locale a vocation à s’intégrer dans une procédure de recensement nationale portée à partir de 2017 par le Muséum National d’Histoire Naturelle et qui doit s’étendre à l’ensemble du réseau routier national non concédé.

En parallèle concernant la partie sud de son réseau, la DIR MC s’est engagée, en 2018, auprès de la Fédération de chasse Midi-Pyrénées à contribuer à unemeilleure connaissance de l’impact des infrastructures de transport sur les continuités écologiques dans le cadre du projet Via Fauna.
Concrètement, dans cette première phase d’étude, la DIR MC a mis à disposition des données caractérisant son réseau routier.